A MI-CHEMIN

Nous sommes à mi-chemin ! Cela fait 2 ans et demi que nous avons commencé cette incroyable aventure et nous devrions pouvoir contempler “Spirit of Sion”, prêt à l’envol, dans les 30 mois ! D’ici là, il reste pas mal de travail…

Début septembre 2020 la construction du fuselage débute, la complexité des assemblages est inversement proportionnelle à la façon détaillée dont les instructions sont données. Certaines n’apparaissent que sur les schémas ou ne sont pas écrites du tout, d’autres sont très résumées. Très intéressant de voir comme Van’s adapte ses instructions au niveau de compréhension des constructeurs qui s’est (heureusement) amélioré depuis le premier chapitre du manuel. Il faut donc redoubler d’attention pour ne pas faire d’erreur ou sauter une étape.

Après avoir construit les 4 cloisons principales dont celles qui comprennent les attaches d’ailes, le montage de la section intermédiaire de fuselage et la pose de son revêtement inferieur commence. Vient ensuite le tronçon avant qui s’étend de la cloison moteur jusqu’aux attaches d’ailes. Les 2 sections sont terminées en décembre, elles trônent au milieu de l’atelier prêt à être assemblées, le cône arrière un peu plus loin… On se croirait à Seattle ou Toulouse sur les chaînes d’assemblage Boeing ou Airbus ! (Toute proportion gardée) Les structures sont simplement magnifiques…

Le prochain chapitre, consiste à la pose du revêtement des flancs du fuselage, il faut au préalable plier les 4 longerons principaux du fuselage. Ils sont livrés droit et doivent être courbé en forme de banane pour épouser les flancs de l’avion. Cette opération semble du domaine de l’impossible vu la section des longerons et leur forme en L mais avec un peu d’huile de coude et les bons outils les 4 longerons sont pliés en respectant la courbe au millimètre. Ensuite il faut s’occuper du revêtement latéral qui forme un cône afin de rejoindre l’arrondi du dessous de fuselage. Heureusement mon ami Laurent est là, renfort plus que nécessaire ! Nous arrivons à former les 4 revêtements aux dimensions requises à l’aide d’équerre en alu, de pinces, de cales en bois, de beaucoup d’huile de coude et en suivant les savantes instructions. Vasita m’aide à riveter le tout, nous comprenons maintenant le travail des contorsionnistes… Nous sommes très satisfaits du résultat mais bon pour l’ostéopathe !

Début février, le grand moment arrive, c’est au tour du cône arrière fabriqué il y a un an et demi de rejoindre l’avant du fuselage. Un peu de recul pour admirer notre travail et réaliser la taille de cette machine volante. Juste impressionnant !

La suite ? Quelques chapitres consacrés au compartiment bagages, aux différents planchers et panneaux intérieurs puis viendra l’installation des premiers systèmes : palonniers, freins, système de carburant, commandes de vol et plus tard la pose de la partie supérieure du fuselage en fibre de verre.

Les 6 prochains mois s’annoncent passionnant !

QUELQUES PHOTOS :